Quand le fascisme des libéraux apparaît au grand jour au nom de la lutte contre le fascisme.

000_1697gj

Non content d’assister aux ravages de l’ingérence étasunienne un peu partout dans le monde et réduisant à néant l’idée d’une Union européenne indépendante, l’ancien Premier ministre belge, président du groupe des libéraux au Parlement européen en appelle à l’Oncle Sam.

Qu’imagine-t-il ? Une « révolution orange » ? Un « Printemps hongrois » ? Un soulèvement populaire de « rebelles modérés » ? Ou, plus simplement, l’assassinat de Viktor Orbăn par un tireur isolé doté d’une balle magique ?

Les libéraux ont ceci de remarquable c’est qu’ils balayent d’un revers de main la souveraineté des États et la volonté des peuples.

Il faudra bien un jour sortir de cette idéologie mortifère et guerrière qui réduit les libertés, accapare les richesses, détruit les services publics, et accuse de fascisme toute alternative politique.

http://www.atlantico.fr/pepites/hongrie-guy-verhofstadt-appelle-etats-unis-agir-contre-viktor-orban-3506099.html