Le sionisme d’aujourd’hui est messianique et donc dangereux

Le sionisme d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui des origines. Plus question de simplement bâtir un « foyer pour les juifs », dans une démarche à la fois nationaliste et émancipatrice. Une vision messianique du sionisme a pris corps à Jérusalem depuis plusieurs années. C’est elle qui détermine aujourd’hui la politique d’Israël, tant vis-à-vis des Palestiniens que des pays voisins et de la politique étrangère de l’État hébreu. Une politique agressive et expansive, donc dangereuse.

Il devrait être tout à fait possible de critiquer cette évolution et d’y être opposé, bref d’être antisioniste. Mais les partisans du grand Israël agissent pour empêcher toute critique (voir ICI), ce qui, en France notamment, prend la forme de cette équivalence scandaleuse : antisionisme = antisémitisme.

Toujours objectif dans ses analyses, Charles Enderlin livre un documentaire indispensable.